Aujourd’hui je vais vous parler de la diversification alimentaire c’est à dire l’introduction des aliments autre que le lait chez le bébé. J’aimerais remercier Sarah (l’une de mes abonnées) qui, grâce à ses questions m’a aidé à préparer cet article afin qu’il soit le plus complet possible.

J’ai commencé à m’intéresser à la nutrition lorsque j’ai commencé l’introduction des aliments à Ella et avec Adam je me suis perfectionnée car j’avais déjà accompli ma formation en nutrition lorsqu’il a commencé sa diversification et mes habitudes alimentaires avaient bien changées. Aujourd’hui, je vous donne mes conseils en tant que maman et coach santé mais sachez que chaque enfant est unique et si vous avez un doute je vous recommande de consulter votre pédiatre.

Je me rappellerais toute ma vie du visage d’Ella et d’Adam lorsque pour la première fois ils ont gouté à l’avocat (c’était le tout premier aliment que je leur ai donné et je vous expliquerai pourquoi plus loin dans cet article. Ella avait 6 mois et Adam 5 mois et demi.  C’était trop drôle et ils n’étaient pas du tout emballés, pourtant aujourd’hui ils en raffolent tous les deux.

A quel âge commencer?

En fonction du bébé, la période idéale pour débuter la diversification est entre 4 mois révolus et 6 mois révolus. Avant, le système digestif de bébé est encore immature, par contre il est déconseillé d’attendre après les 6 mois révolus pour introduire les aliments car de récentes études montrent  que le fait de trop retarder l’exposition de l’organisme du bébé aux aliments favoriserait les allergies.  

Voici des signes qui montrent que votre bébé est prêt pour la diversification alimentaire :

  • Il peut maintenir sa tête droite
  • Il peut s’asseoir droit avec un support
  • Il se montre intéressé par la nourriture, il peut voir, tenir et essayer ou arriver à prendre un aliment et le mettre à la bouche

Les principaux aliments allergènes :

Il ne faut pas surprotéger l’organisme du bébé en évitant de l’exposer aux allergènes afin qu’il puisse développer ses propres défenses immunitaires. Donc, sauf en cas d’allergie ou d’un terrain allergique, aucun aliment n’est interdit.  Si votre enfant  a un terrain allergique, votre pédiatre vous dira à quel moment l’exposer aux allergènes. Les principaux allergènes sont :

  • Fraises et fruits exotiques
  • Gluten
  • Œuf
  • Poisson
  • Soja
  • Lait de vache
  • Oléagineux (à introduire sous la forme de purées d‘oléagineux car il y a un risque d’inhalation …).

Comment procéder?

Commencez par introduire des légumes. Un légume à la fois le midi avant la tétée ou le biberon de lait.

Faire cuire les légumes à la vapeur, sans sel, ni matières grasses et mixer sous forme de purée lisse sans morceaux (j’utilisais un couscoussier et un blender).

Proposer l’équivalent d’ 1 ou 2 càc  sans forcer et augmenter progressivement (jusqu’à 3 càs).

Proposez un seul nouveau légume tous les 3 jours (seul ou mixé avec ceux qui ont été déjà introduits) afin de vérifier qu’il n’y ait pas d’allergie.

Les signes d’une réaction allergique à surveiller :

  • Nausées et vomissements
  • Eczéma
  • Diarrhée
  • Toux
  • Urticaire
  • Plaques rouges
  • Gonflements

Au bout de 7 à 10 jours après le début des légumes, introduire les fruits au goûter de la même façon. Un seul nouveau fruit tous les 3 jours (seul ou mixé avec ceux qui ont été déjà introduits).

Des fruits crus bien mûrs ou cuits à la vapeur et mixés, puis compléter avec la tétée ou le biberon de lait.

Quelques aliments sont à éviter au début de la diversification alimentaire car le système digestif des bébés est encore fragile.

  • aubergine
  • poivron
  • tomate

Egalement, des nitrates sont naturellement présents dans certains fruits et légumes, et il est recommandé d’éviter avant 6 mois les fruits et légumes trop riches en nitrates.

  • betteraves
  • céleri
  • laitues
  • radis
  • épinards
  • rhubarbe
  • fenouil
  • carotte (éviter la carotte seule car elle peut constiper bébé, l’introduire avec un légume vert).
  • haricots verts

Mes conseils pour s’organiser :

Cuire à la vapeur les premiers légumes à introduire un par un, puis les mixer. Congeler les purées dans un moule à mini muffins  ou bac à glaçons (qui correspond à 2 càc de purée de légumes) puis mettre les cubes de légumes congelés dans un sac ou une boîte au congélateur. Décongeler au bain-marie ou au frigo les portions.

Choisir des légumes de saison, bio ou de petits producteurs si possible car l’organisme des bébés est plus vulnérable que celui des adultes et les aliments qui contiennent des pesticides peuvent perturber les hormones et le système immunitaire des bébés. Je vous recommande d’utiliser mon cabas pense-bête si vous ne pouvez pas tout acheter bio afin d’éviter au maximum les pesticides.

Cubes de légumes surgelés et de l’avocat écrasé

Le premier aliment qu’Ella et Adam ont découvert a été l’avocat, c’est un fruit mais la saveur n’est pas trop sucrée. L’avocat est excellent comme premier aliment car il est riche en fibres, en minéraux, en vitamines et en bon gras, ce qui est essentiel pour le développement de votre bébé. C’est vraiment très simple de proposer l’avocat car il n’y a rien a préparer : il vous suffit d’écraser à la fourchette la moitié d’une cuillère à café d’un avocat mûr, vous pouvez également le mixer avec un peu de lait maternel ou infantile avant de le proposer.  Je trouve que c’est assez simple à faire pour une jeune maman débordée et se mettre dans le bain avant de commencer à faire cuire les légumes.

Voici une liste non exhaustive de fruits et légumes pour débuter la diversification :

Légumes : courgette, petits pois, patate douce, potiron, butternut, panais, brocoli, chou fleur (pour ces deux derniers légumes surveillez s’ils ne donnent pas trop de gaz).

Fruits : avocat, banane, pomme, poire, abricot, pêche (j’aimais bien mélanger un petit morceau de banane avec un morceau d’avocat, j’écrasais le tout à la fourchette et c’était un goûter rapide quand je n’avais rien d’autre sous la main).

Egalement le bouillon d’os (non salé) est excellent pour la diversification alimentaire. Vous pouvez d’ailleurs le congeler dans un bac à glaçons et/ou mixer quelques cuillères de bouillon à des légumes.

Si votre bébé est un peu constipé pendant la diversification alimentaire sachez que c’est normal. Pour soulager votre bébé vous pouvez mélanger un petit pruneau dans ses compotes de fruits.

Un à 2 mois après l’introduction des fruits et légumes (vers 6 à 7 mois en fonction de l’âge du bébé au début de la diversification) introduire un repas le midi composé de :

  • Légumes
  • de viande (1 à 2 cac), œuf dur (1/4 d’œuf) ou poisson  (1 à 2 càc et éviter les gros poissons contaminés aux métaux lourds, vous avez mes recommandations dans mon guide culinaire), bien cuit et mixée
  • 1 càc de bons gras à ajouter en fin de cuisson et à varier entre l’huile d’olive, de colza, de lin, huile d’avocat ou l’avocat, huile de coco, beurre de baratte ou de la purée d’oléagineux (les bons gras sont essentiels pour le développement de votre bébé et pour absorber certaines vitamines)
  • Vous pourrez également introduire des produits laitiers (yaourt, fromage blanc, fromage au lait pasteurisé, lait de vache dans la préparation de plats).

A partir de 8 mois vous pouvez introduire les céréales avec et sans gluten et à partir d’un an les légumineuses. Personnellement, j’ai commencé à introduire les lentilles corail qui sont plus digestes comparées à d’autres légumineuses vers 9-10mois pour la préparation de quelques plats végétariens.

Herbes et épices

Dès que vous aurez terminé d’introduire les fruits et légumes seuls, n’hésitez pas à cuisiner de vrais petits plats avec des herbes et épices de votre choix.

La diversification alimentaire menée par l’enfant (DME)

Pour certains bébés, la découverte de l’alimentation sous forme de purées et à la cuillère ne conviendra pas, il existe une méthode qui consiste à laisser l’enfant apprendre à manger seul. On proposera alors à partir de 6 mois quand il se tient assis, des aliments solides cuits à la vapeur et en gros morceaux. Le bébé mange tout seul en développant sa mâchoire,  sa motricité et son autonomie. Personnellement Ella et Adam n’ont pas refusé les purées et ce qui me convenait très bien car je stresse beaucoup lorsque je vois un bébé manger un gros morceau de légume et avoir le reflexe vomitif.  Je vous conseille de vous laisser guider par votre enfant et de faire ce qui vous semble le plus naturel pour vous. Par contre, j’ai commencé à donner des morceaux de fruits et légumes aux enfants à partir de 9 mois à l’apparition de leurs premières dents.

Découverte de la pastèque
Mon petit Adam après un bon smoothie aux fruits rouges

Mes derniers conseils :

  • J’ai commencé à introduire des smoothies à Adam à partir de 9 mois pour le goûter en complément d’une tétée (je ne consommais pas encore de smoothies pendant la diversification alimentaire d’Ella). En utilisant des fruits crus et bien mûrs c’est une sorte de compote ultra rapide que vous pouvez partager avec votre enfant! Vers 11 mois après la tétée du matin j’ai introduit de vrais petits-déjeuners et je proposais simplement aux enfants ce que je mangeais : tartine à l’avocat ou à la purée d’oléagineux, porridge d’avoine ou smoothie, afin qu’ils prennnent de bonnes habitudes.
  • On ne donne pas de miel aux bébés de moins d’un an à cause du risque de botulisme
  • On évite bien sûr les produits transformés et industriels.
Petite tartine à l’avocat coupée en petit morceau pour le petit-déjeuner

Je sais que la diversification alimentaire est une étape très importante pour votre enfant et pour vous alors afin qu’il prenne de bonnes habitudes, vous devez lui montrer l’exemple.  Il faut s’asseoir en famille avec votre enfant et manger sainement en même temps que lui. Vous me demandez souvent comment j’ai fait pour introduire une alimentation saine à Ella et Adam, j’ai simplement changé mes propres habitudes alimentaires en suivant la formule mon guide dès leur plus jeune âge. Pour Ella et Adam c’est normal de manger un porridge d’avoine le matin ou avoir des légumes à chaque repas car ils m’ont vu mon mari et moi manger de cette façon depuis toujours.

Ne soyez pas stressée ou frustrée, ne forcer pas votre enfant, prenez votre temps, n’hésitez à proposer plusieurs fois le même légumes même s’il n’aime pas. N’hésitez pas à laisser votre enfant essayer de prendre sa cuillère seul et de la mettre à la bouche même s’il s’en met partout (comme Ella avait déjà beaucoup de cheveux je me souviens que je lui mettais une petite charlotte sur les cheveux pour m’éviter de lui prendre un bain après chaque repas !). Partagez simplement un moment convivial en famille,  montrez à votre enfant à quel point vous aimez la nourriture et prendre soin de vous grâce à une bonne alimentation.

Je vous partagerai prochainement des recettes pour les premiers plats de votre bébé sur mon blog.

J’espère que cet article vous aidera.

Laila

  1. Quel superbe article ! Très clair et surtout très complet. Je me posais beaucoup de questions concernant la diversification alimentaire. Avec un premier bébé, tout est une découverte. Je vous remercie énormément Laila pour votre aide. Je me sens désormais prête pour commencer la diversification avec ma fille.

Leave a Reply to Sarah Cancel Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>